nicolas leroy

Jour 08 : Montée au Gunung Batur / Lovina

September 30, 2006

Un réveil un peu difficile à 1h30 du matin… Le taxi vient nous chercher à l’hôtel, et nous voici en route pour un trajet de 2h : Lovina, Singaraga (où nous avons la surprise de voir que le marché est déjà ouvert !), Kubutambahan, Kintamani ; puis Toya Bungkah, prêt de Danou Batur, le grand lac au fond de l’énorme caldeira où se trouve le volcan Gunung Batur.

Le taxi s’arrête peu avant notre arrivée pour prendre deux françaises qui vont faire l’ascension avec nous. Une de ces deux personnes vit à Lovina depuis 9 mois où elle est instructrice de plongée, et parle un balinais plus que correct ; impressionnant après un si « court » séjour !

Nous rencontrons notre guide  au point de départ de la randonnée, et entamons la marche. La lampe torche est indispensable pour trouver ses pas et se suivre. Si le chemin commence relativement plat et composé de sable très fin, les premières roches apparaissent rapidement. Au fur et à mesure, la pente se redresse et le terrain devient pierreux. Même s’il fait frais, j’ai rarement autant perdu d’eau en pleine journée dans les Alpes ! Au sommet, la polaire et le  coupe-vent sont cependant bienvenus.

Après une marche soutenue d’environ 2h, nous arrivons à notre point d’arrivée : un abri construit pour accueillir les touristes. Notre guide nous explique qu’il y avait 150 personnes au sommet la veille (un dimanche) ! Aujourd’hui, nous sommes une quarantaine.

Il est bientôt 6h, et le jour commence à se lever. Vers l’est, les premières teintes rosées apparaissent, tandis que les reliefs du cratère surgissent du noir de la nuit. Nous craignons un peu le passage des nuages, mais ils vont participer à la magie du spectacle. Quelques minutes plus tard, on distingue le lac en contrebas ; puis le disque du soleil apparaît, éblouissant. A l’horizon, apparaissent enfin de lointaines montagnes dont notre guide prétend qu’elles se trouvent en Papouasie.

Une fois le jour levé, le guide nous invite à le suivre pour découvrir le cratère principal, immense et beaucoup plus profond que large. La vue de ce trou béant est saisissante. Par endroits, des fumerolles se dégagent signe d’un volcanisme endormi mais toujours actif. Nous descendons de quelques dizaines de mètres à l’intérieur du cratère, et sentons des failles d’où se dégage de la chaleur.

Nous revenons à l’endroit d’où nous avons observé le lever de soleil, et où est apparue  une colonie de singes qui vivent prêt du volcan et profitent de la chaleur apportée par les sources (et aussi de la nourriture des touristes !).

Nous entamons la descente après avoir admiré une dernière fois le paysage : les coulées de lave qui ont marqué le paysage, le lac, une vue rapide à travers les nuages sur le Gunung Agung, l’autre volcan de Bali.

A la redescente, nous prenons conscience du chemin que nous avons parcouru à la montée : beaucoup de cendres entre les pierres rejetées par le volcan. La descente s’avère plus difficile que la montée car le sol est très glissant, et beaucoup de poussière se dégage. En regardant derrière nous, nous voyons l’imposant cratère dans son intégralité.

Revenus à la voiture, nous reprenons la route vers Lovina. Le chauffeur nous a ménagé quelques arrêts, mais la fatigue aidant, nous ne visiterons que le Pura Ulun Danu, un temple à proximité du volcan, et un autre temple connu pour son bas-relief présentant un hollandais à bicyclette (avec en conséquence une “offrande” demandée exorbitante).

Plus de photos dans l'album Bali - Montée au Gunung Batur

Nous sommes de retour à notre hôtel vers midi ; mais n’avons pas le courage de déjeuner : il est plutôt l’heure de la sieste ! Malgré la fatigue, Cecile fera 3h30 de trajet dans l’après-midi afin de récupérer son maillot de bain oublié à Pemuteran.

Un petit désagrément en fin d’après-midi : impossible d’ouvrir la porte de la chambre ! Après avoir hélé une personne de l’hôtel, nous voilà affairé à 4 autour de la porte. Après plusieurs tentatives infructueuses, nous détachons les lattes de la fenêtre pour passer de l’extérieur à l’intérieur, et nous ôtons les gonds de la porte depuis l’intérieur. Une 1/2h après, une nouvelle serrure est installée, et tout remarche parfaitement.

Nous consacrons la fin de la journée à faire un tour sur la plage, et quelques courses : cartes postales, internet… Et le soir repas à 18h dans un restaurant thai réputé de Lovina : Jasmine Kitchen, où nous dégustons un délicieux curry vert aux crevettes.

« Previous Next »

Laissez un commentaire