nicolas leroy

Jour 01 : Ubud

September 30, 2006

La nuit avant le départ fut très courte. De retour de Tenerife à 1h du matin (pour cause de Global Summit Yahoo!), il est temps de finir le sac à dos pour Bali, avant le départ à 6h. Se succéderont alors le taxi, le train et les deux avions.

Le premier vol nous amène de Paris à Singapour, en un peu plus de onze heures. Ensuite, un deuxième vol nous fait atterrir à Denpasar, la principale ville de Bali (on pourrait dire la capitale si on oublie que Bali n’est qu’une province de l’Indonésie), en trois heures.

Nous arrivons à Denpasar à 12h heure locale. Le temps de débarquer de l’avion et d’obtenir le visa touriste pour 30 jours, nous sommes à l’extérieur de l’aéroport vers 14h. Une chaleur lourde et pesante se fait sentir dès que l’on quitte les halls climatisés de l’aéroport; la même sensation qu’à l’arrivée à Bangkok, il y a quelques années.

De nombreux taxis sont disponibles à la sortie de l’aéroport: premier contact avec les balinais, premières négociations sur les prix. Le guide de voyage (en l’occurrence un Lonely Planet) est le compagnon indispensable pour les premiers jours dans un pays: la culture des habitants, le coût de la vie, où aller… Nous avons choisi de rejoindre Ubud, la deuxième ville touristique de Bali après Kuta. Autant Kuta attire le touriste qui est venu pour la plage et le surf, autant Ubud s’oriente vers le tourisme culturel.

Nous choisissons un taxi, négocions le prix – mais clairement pas assez (145.000rp) – et nous voilà en route pour Ubud. La route qui relie l’aéroport à Ubud est une des plus fréquentées de l’île. Les quarante kilomètres à parcourir défilent rapidement; nous sommes à l’affût des nouveaux paysages, des scènes de vie quotidienne inhabituelles pour nous…


Plus de photos dans l'album Bali - Les environs d'Ubud

Nous arrivons à Ubud en milieu d’après-midi. Nous jouons la simplicité pour le logement: nous prenons un hôtel recommandé par notre guide, l’Oka Wati Hotel, afin de poser les sacs rapidement. Lit à baldequin, petite terrasse sur un jardin d’orchidées, piscine, rizières à proximité… Le dépaysement est désormais complet.

Next »

Laissez un commentaire