nicolas leroy

Jour 03 : De Ubud à Medewi

September 30, 2006

Avant de quitter Ubud, nous faisons une petite promenade dans Monkey Forest. Au petit matin, les chemins sont calmes et même les singes sont assoupis.

Le taxi de la veille nous conduit à Tabanan, au sud-ouest de Ubud. Après 45 min de route, il nous laisse à l’entrée de la ville, où nous prenons un bemo – une sorte de petit bus aux tarifs beaucoup plus abordables que le taxi – pour nous rendre à Medewi, un village au bord de l’océan Indien.

A Medewi, les possibilités pour se loger sont réduites : nous trouvons un losmen (chambre chez l’habitant) à l’hygiène douteuse. Entre les volailles qui gambadent gaiement (ne pensons pas à la grippe aviaire !), la bataille de chats pendant la nuit et les puces qui nous mangent, la nuit sera courte. Seul animal sympathique de la soirée : le chechack, petit lézard qui avale les moustiques avec une efficacité remarquable.

Nous passons l’après-midi à marcher sur la plage de sable noir et galets… Impossible de se baigner car les rouleaux de l’océan sont bien menaçants : seuls les rares surfeurs peuvent en profiter. L’orage qui menaçait pendant tout l’après-midi finit par éclater en début de soirée et durera toute la nuit avec une pluie fine mais pénétrante.

Au losmen, nous rencontrons un couple de Suisses Allemands qui commencent un tour du monde de 10 mois : ils sont arrivés il y a 3 semaines à Bali, et nous donne quelques idées grâce à l’itinéraire qu’ils ont empruntées : Sanur, Candidasa, Amed, Singaraja, Mundunk, Permuteran, Medewi. Ils nous donnent également quelques repères précieux sur le coût de la vie, et nous conseillent d’essayer les warungs, la cuisine en bord de route, car on y mange une nourriture typique et très bon marché.

Nous suivons leur conseil pour le soir, d’autant plus que c’est quasiment la seule option pour manger à Medewi. Nous mangeons un nasi goreng, plat composé de riz frit, oignons verts, épices, couvert d’une omelette. Les ingrédients sont frais et le plat est très bon, correctement épicé pour nos palais français, le tout pour 5000 roupies par personne (3 francs !).

« Previous Next »

Laissez un commentaire