nicolas leroy

Jour 17 – Sequoia National Park

September 09, 2006

Petit problème d’horaire ce matin-là: sans réveil dans la chambre, je fais confiance à mon téléphone portable… toujours à l’heure française ; mais impossible de me rappeler s’il y a 8 ou 9 heures de décalage… Je me retrouve ainsi dehors à 7h du matin, alors que le petit déjeuner commence à 8h… Je mets à profit cette heure pour faire un petit tour matinal, aux alentours du motel. Retour à 8h30 … et cette fois, c’est le propriétaire des lieux qui a oublié de se lever… Je petit-déjeunerai sur la route.

Je sors de Kings Canyon National Park, pour rentrer aussitôt au Sequoia National Park, où j’occupe la journée à faire de petites ballades parmi les séquoias millénaires. La première de ses ballades m’amène dans la Giant Forest, et me permet d’admirer le fameux General Sherman Tree, l’arbre le plus gros au monde par son volume: près de 1500m3, pour un arbre vieux de 2200 ans, haut de plus de 80m.

Au coeur de la Giant Forest, certains itinéraires sont fermés pour cause d’incendies provoqués sciemment par les rangers du parc. Les sequoias présentent en effet une résistance remarquable au feu ; et les incendies permettent d’éliminer les autres espèces peu résistantes, favorisant ainsi la germination des graines de sequoias.

Quelques kilomètres au sud de la Giant Forest, se trouve Moro Rock, un monolithe de granit en forme de dôme, qui rappelle le Half Dome de Yosemite. Un escalier taillé dans la roche permet d’escalader ce dôme et d’avoir une vue impressionante sur les montagnes de la Great Western Divide, derrière lesquelles se dresse le Mont Whitney, le point culminant des Etats-Unis (hors Alaska) à 4417m.

Près de Moro Rock, se trouve Crescent Meadows, une prairie à l’équilibre biologique fragile mais extrêmement riche:
insectes, plantes, fleurs … Les promeneurs sont invités à respecter les sentiers qui longent cet endroit et parcourent la forêt environnante ; il est cependant possible de traverser la prairie par endroit, grâce à des arbres tombés naturellement. Près de Crescent Meadow se trouve Tharp’s Log, un sequoia mort dans lequel Hale Tharp, considéré comme le découvreur de la Giant Forest dans les années 1850, a construit une cabane qu’il utilisait pendant les étés.

Crescent Meadows est aussi le point de départ du High Sierra Trails, un parcours de randonnée qui permet de traverser la Great Western Divide, et d’arriver jusqu’au Mont Whitney (à 71 miles de là). La vue depuis Eagle View est remarquable.

En fin d’après-midi, j’emprunte la General Highway pour prendre la sortie sud du parc : le paysage change rapidement, et reprend une couleur paille. Après la sortie, la route longe la Kaweah River ; puis le Kaweah Lake, un réservoir artificiel. Le soleil déclinant offre des couleurs remarquables sur le Kaweah Lake, et le Sequoia Park en arrière-plan. Je dors à Visalia, la première ville importante après le parc.


Plus de photos dans l'album USA - Sequoia National Park

« Previous Next »

Laissez un commentaire