nicolas leroy

Jour 16 – Kings Canyon National Park

September 09, 2006

Départ de Oakhurst tôt le matin… En payant la note d’hôtel, un message d’information concernant l’eau potable m’interpelle : l’eau, dans la région, est trop riche en uranium par rapport à la norme fixée par le gouvernement. Il n’est certes pas déconseillé de la boire, mais le message insiste sur les risques pour la santé si on en consomme de manière répétée… Je comprend maintenant pourquoi la veille au soir, au restaurant, les serveurs n’amenaient pas systématiquement de l’eau, mais attendait que les clients en demandent!

Je décide finalement de quitter Yosemite, et d’aller directement à Kings Canyon National Park. Je quitte Yosemite sur un avis partagé, mais avec l’envie d’y revenir pour me faire un autre avis ; peut-être en hiver pour découvrir les sequoias sous la neige, ou au printemps pour apprécier les cascades remplies.

Direction Kings Canyon… De Oakhurst, la route redescend dans la vallée jusqu’à Fresno. De vastes champs puis collines, grillés par le soleil, mènent à Kings Canyon. Par moment, des tâches vertes rompent la monotonie : la vallée de Californie est riche en plantations diverses, et une irrigation intensive permet de faire pousser jusqu’à des arbres fruitiers… J’imagine une photo vu du ciel, à la Yann Arthus Bertrand, patchwork de rectangles verts et jaunes.

La végétation change soudainement et laisse apparaitre des buissons, puis des arbres, juste avant l’entrée du parc.

Je me rend au General Grant Grove, un coin à sequoias près de l’entrée du parc, où se trouvent quelques-uns des plus gros au monde. Ces arbres, par leur gigantisme, imposent le respect ; marcher à côté d’eux laissent songeurs. Ils ont environ 2000 ans et plus, résistent au feu, ne meurent pas de vieillesse ; tombent seulement quand leurs racines ne peuvent plus les retenir.

Comme à Yellowstone, ce qui est impressionnant, c’est le fait que la vie sauvage soit si peu farouche : une biche qui mange devant les promeneurs et qui ne s’éloigne que lorsqu’un enfant crie… Des écureuils qui passent devant soi, derrière soi à toute allure ; les ours qui essaient de manger vos victuailles, même protégées dans des containers métalliques…

Je continue la route en direction de Cedar Grove, le village situé au fond du canyon. Je m’arrête au Kings Canyon Lodge pour prendre une chambre pour la nuit. Ce motel est sans doute le plus pittoresque que j’ai trouvé pendant tout ce voyage: à la réception, une ambiance trappeur avec un intérieur tout en bois, les peaux de bête au plafond, les fusils accrochés ; les chambres sont des petits cabanons rustiques ; devant le motel, se trouvent deux pompes à essence datant des années 20…

Je reprend la route direction Cedar Grove. La descente dans le canyon est réellement impressionnante. Devant moi se dresse un mur de roche énorme, d’environ 2000m de haut. Ce gigantisme, une roche aux teintes multiples, une végétation qui s’aggripe malgré tout à cette paroi, une petite route qui trouve son chemin tant bien que mal ; je n’ai pas le souvenir d’une montagne qui m’ait aussi impresionné dans les Alpes.

Cedar Grove se résume à une épicérie, une boutique de souvenir, un camping … A proximité, on trouve une multitude de petites ballades, en plus des grandes randonnées qui montent à des 4000m (sans neige en ce moment). Je n’ai pas envie d’entreprendre une longue ballade car je suis plutôt mal équipé, et surtout seul, ce qui est déconseillé à cause des pumas ; il est interdit d’emmener sa nourriture sans protection dans son sac à dos: l’utilisation de containers spéciaux est indispensable pour ne pas allécher les ours.

Je découvre ainsi par de courtes ballades les Roaring River Falls, impressionnantes par la pureté de leur eau ; puis Zummalt Meadows ; et Road’s End, la fin de la route et le départ des randonnées vers le Mont McKinley et autres 4000m.

Le soleil commençant à décliner, je reprend la voiture pour remonter rapidement le canyon vers le Kings Canyon Lodge, afin de photographier le coucher de soleil sur le canyon. Demain, c’est avec regret que je quitterai ce parc pour le Sequoia National Park: à réessayer, bien équipé cette fois, pour une randonnée de plusieurs jours, à 4000m.


Plus de photos dans l'album USA - Kings Canyon National Park

« Previous Next »

2 commentaires

Astromeria
on Nov 21, 2009 / 4pm
Très beau site - dans toutes ses ramifications.

nicolasleroy
on Nov 21, 2009 / 6pm
@Astromeria - Merci, cela fait plaisir à lire!

Laissez un commentaire