nicolas leroy

Jour 08 – Chiang Mai Trek, troisième jour

September 09, 2006

Cette dernière journée dans la jungle s’annonce plus calme avec, au programme, une ballade à dos d’éléphant, et une descente en rafting pour rejoindre notre point d’arrivée. Nous marchons une petite heure, sous un soleil généreux, avant de rejoindre le camp de départ pour les éléphants et le rafting.

Là, nous attendons les éléphants partis promenés d’autres touristes, pendant que la pluie recommence à tomber. Nous voyons bientôt arriver les deux pachydermes qui vont nous porter : un bon gros mâle, et un jeune plus petit. Une structure en bois, adossée à la colline, nous permet d’être à la hauteur de la tête de l’éléphant, et donc de grimper dessus. Nous sommes à deux par éléphant (plus le cornac) : Yves et moi sur le plus gros, Dee et Nicola sur le plus petit ; Kristen a un petit contentieux avec les éléphants et ne souhaite pas venir avec nous.

Nous sommes assis dans une sorte de nacelle sur le dos de l’éléphant, tandis que le cornac est assis sur la tête de l’animal. La ballade peut commencer, sous une pluie battante. Nous prenons un chemin large et plutôt plat, et nous sentons un doux balancement provoqué par la démarche chaloupée de l’animal ; nous sentons également la barre de fer de la nacelle dans le dos, mais c’est un détail, car nous nous amusons comme des gamins…

Au bout d’un moment, nous quittons le chemin tranquille pour amorcer une descente dans un passage boueux. L’éléphant, pas bête, n’a pas tellement envie d’y aller. Mais notre cornac a une petite tendance à taper et crier sur sa tête ou sur ses oreilles pour l’obliger à aller là où il ne veut pas… Bon, on ne peut s’empêcher de prendre en pitié ce pauvre animal qui n’a rien demandé. Mais nous ne savons pas si l’éléphant souffre réellement… Et, pour tout dire, à ce moment-là, nous pensons plutôt à nous, car la descente est impressionnante. A un moment, nous nous retrouvons carrément au-dessus du cornac, cramponnés à notre nacelle pour ne pas tomber devant l’animal. La pluie battante et le sol glissant renforcent les sensations…

Au final, la ballade aura duré une demi-heure, ce qui nous semble, à tous quatre, trop court. Malgré tout le bien que nous pensons de l’éléphant, il faut tout de même insister sur son aspect non-économique, sur des courtes distances : non seulement c’est lent (moins rapide qu’un homme à pied), mais au bout d’une demi-heure de marche, ça avale un régime de bananes complet ! Ca reste tout de même un animal bien sympa…

Il est temps de passer à la seconde “épreuve” de la journée avec la descente en rafting. Malheureusement pour nous, le débit de la rivière est devenu très important à la suite des averses répétées des jours précédents ; et la descente est beaucoup plus rapide que prévue.

A mi-chemin, le courant étant trop fort en aval, nous rejoignons la rive pour sortir le raft et marcher quelques centaines de mètres sur la piste. Nous remettons le bateau à l’eau pour rejoindre la fin du parcours où nous attend le repas.

Après le repas, il est temps de reprendre la voiture et de revenir à Chiang Mai. Nous disons au revoir à Nicola et Kristen, avant de faire un détour par l’hopital, Yves s’étant ouvert le pied après la course pieds nus pour porter le raft. Heureusement, rien de grave, mais peu de touristes peuvent se vanter d’avoir visiter le service d’urgences de Chiang Mai.


Plus de photos dans l'album Thailande - Hiking in the Chiang Mai area

Le retour à la guesthouse de Emmanuel, c’est le retour à la civilisation, avec, pour nous remettre de ces trois jours, un splendide poisson cuisiné dans son lait de coco. Nous finissons la soirée par la visite du Night Bazar, le grand marché nocturne de Chiang Mai.

« Previous Next »

2 commentaires

Laura
on Aug 26, 2012 / 7pm
Bonjour, je suis actuellement en thaïlande et je vie,s de lire votre blog. Ça donne vraiment envie.
Nous partons demain pour votre 1ère étape ( je n'arrive pas à écrire cette ville).
Mais le passage à chiang mai est vraiment intéressant. Est ce que vous pourrez me donner l'adresse de l'auberge de jeunesse à chiang mai? Et sukothai?
Vraiment utile votre blog merci

nicolasleroy
on Aug 26, 2012 / 8pm
Merci pour votre message. Désolé, mais il semble que les guesthouses où nous étions restés n'existent plus. Ce voyage date de 10 ans maitnenant !
Néanmoins, je suis sûr que vous trouverez facilement.
Profitez bien de votre voyage!

Laissez un commentaire