nicolas leroy

Jour 02 – Ayuthaya

September 09, 2006

Notre journée commence tardivement, avec un réveil en fin de matinée ; une manière de compenser le décalage horaire et le coucher à 3 heures du matin, heure thaïlandaise. Après un repas à mi-chemin entre le petit déjeuner et le déjeuner (ramboutans, mangoustans, café…), nous louons deux vélos pour aller visiter le centre historique de la ville.

Nous nous retrouvons bientôt au milieu de la circulation avec nos deux vélos … Le plus délicat, c’est la conduite à gauche ; mais il faut aussi compter avec les pick-ups, tuk-tuks, bus, motos… et avec la poussière soulevée.

Sur la route vers les monuments du centre, nous nous arrêtons dans une banque pour faire une provision de bahts. La conception de la sécurité est un peu surprenante par rapport à nos habitudes européennes : pas de gardiens, pas de vitres entre les employés et les clients, le coffre-fort sur le mur gauche de la pièce. Pendant qu’un employé s’occupe de notre transaction, un homme en uniforme entre dans la banque avec, dans chaque main, une grosse liasse de billets ; il passe derrière le guichet, parle avec un employé, qui ouvre le coffre-fort devant nous ; il pose les liasses de billets dans le coffre, puis retourne parler avec l’employé … le coffre restant ouvert! Confiance …

Nous reprenons nos vélos, et arrivons dans le parc historique. Premiers contacts avec une faune exotique pour nous : nos premiers éléphants, et des énormes escargots tout noir… et puis notre premier temple, premier d’une longue série : le Wat Phra Si Samphet.

Dans l’enceinte du temple, nous sommes gentiment assaillis pas des collégiens et collégiennes – reconnaissables à leur uniforme – qui font une enquête sur les touristes : pays d’origine, âge … + une photo. Le côté amusant, c’est que l’on est obligé de remplir le questionnaire auprès de chaque étudiant ; pas facile pour faire les stats… Nous avons bien rempli une dizaine de formulaires à nous deux.

Nous visitons un second temple beaucoup plus récent, à proximité du premier, le Wat Mongkon Bophit.

Derrière ce deuxième temple, se trouve un marché couvert. Ce sera notre première expérience pour marchander. On passe une petite heure pour acheter quelques vêtements typiques. La proximité du centre historique nous fait penser que ces boutiques sont plutôt faîtes pour les touristes…

Nous reprenons les vélos, et nous dirigeons vers le nord de la ville. Nous visitons un petit temple, le Wat Chetharam, où nous rencontrons des moines bouddhistes, reconnaissables à leur habit de couleur orange. Nous apprendrons qu’il est recommandé, pour chaque thaïlandais, de passer quelques temps dans un monastère durant son existence ; ce que beaucoup font.

En voulant continuer dans le temple, nous sommes arrêtés par des chiens quelque peu aggressifs, qui nous empêchent de continuer dans ce qui semble être une propriété privée. On reprend les vélos à toute vitesse… C’est assez difficile de comprendre le rapport entre les thais et les animaux, les chiens par exemple. Beaucoup d’entre eux sont à l’abandon dans les villes, et sont blessés, souvent à la suite de combats.

Nous sortons de la ville pour aller visiter un temple un peu à l’écart vers le nord. Nous empruntons l’autoroute qui mène à Chiang Mai pendant quelques centaines de mètres. Oui oui, en vélo, mais ce qui s’appelle une autoroute en Thaïlande ressemble à une route à 4 voies en France. Après avoir repris des chemins plus calmes, nous arrivons au Phu Kao Thong.

Il est maintenant 17 heures, et il est grand temps de rentrer à la guesthouse – le soleil se couchant vers 18h30. Nous rentrons dans la ville à l’heure de pointe, et la circulation devient réellement éprouvante – véhicules divers et variés dans tous les sens, pollution mélangée à la poussière : nos poumons habitués aux normes européennes en prennent un coup…

Nous arrivons bientôt au bord de la rivière qui entoure la vieille ville. Un peu perdus, nous nous croyons au nord-est de la ville, à l’extérieur de la vieille ville. Constat : il faut traverser le fleuve… rapidement, car le coucher de soleil – magnifique – est là.


Plus de photos dans l'album Thaïlande - Ayuthaya

Nous passons un certain moment à trouver une barque pour nous mener sur l’autre rive, et essayer de nous faire comprendre. Finalement, nous trouvons une embarcation pour 5 bahts / personne. Arrivés de l’autre côté, nous reprenons les vélos… Bizarre, au bout d’une 1/2 h, nous ne reconnaissons pas notre chemin, d’autant plus que l’éclairage public est inexistant…

Nous demandons le chemin à un bar. Après de longues explications, nous comprenons que le ferry que nous avons pris est au sud-est de la ville, et pas au nord-est, et que, maintenant, nous sommes à l’extérieur de la ville, c’est-à-dire du mauvais côté de la rivière. Au bar, on nous propose de nous accompagner jusqu’à l’embarcadère en mobylette. On reprend le ferry qui nous ramène au point de départ du premier bateau. Nous étions en fait à 500m de notre guesthouse.

Nota Bene : apprendre à lire une carte pour la prochaine fois.

« Previous Next »

1 commentaire

nelly
on Apr 03, 2015 / 9am
salut, où as tu laissé tes valises pendants tes visites?

merci

Laissez un commentaire