nicolas leroy

Jour 15 – Ko Chang, deuxième jour

September 09, 2006

Nous nous levons à 6 h ; la journée de marche sera longue. Chez les amis de Kukai, nous prenons un petit déjeuner traditionnel avec du riz, des légumes et du poulet. Pour nous, c’est une première : un peu déroutant pour le matin, mais pas désagréable…

Nous nous mettons en route à 7 h 30, et rentrons dans le Parc National, où l’on retrouve bientôt la cascade dans laquelle nous nous sommes baignés la veille. Il faut préciser que Kukai s’est équipé pour la journée : un coupe-coupe pour se frayer un chemin, un fusil en cas de rencontres imprévues, et un compagnon à 4 pattes. Ambiance…

Peu après la cascade, nous sommes obligés de traverser la rivière à pied. Question : enlever ou pas les chaussures ? Qestion bien stupide et naïve, car nous allons passer la journée les pieds (éventuellement le reste) dans l’eau, à traverser la rivière ou à suivre son cours.

La deuxième traversée de la rivière se fait avec de l’eau jusqu’au bassin. Nous commençons alors la montée dans la forêt, et bientôt, faisons une première halte, dans une cabane sur pilotis… Je choisis de m’asseoir sur un rebord et crac, je me retrouve 50 cm plus bas, 2 seaux d’eau de pluie renversés sur moi… Trempé pour le reste de la journée…

Le reste de la journée est d’un banal… avec une alternance de montées en forêt, dans une jungle dense et impressionnante, et de marches en rivière ! Je dois, quand même, mentionner quelques invités surprises : les sangsues à qui nous avons offert, bien malgré nous, pas mal de sang. C’est une sensation très désagréable de ne pas les sentir s’accrocher, de les voir nous sucer, et d’essayer de s’en débarasser… L’inquiétude gagne quand on se retrouve avec plus d’une dizaine de ces bestioles sur les jambes et les bras… Même le chien n’est pas épargné.

Notre guide est épatant. Au début de la journée, nous avions quelques doutes en le voyant (et nous avec) s’enfoncer dans la jungle, tracer son chemin avec le coupe-coupe, marquer certains arbres pour indiquer notre passage… Comment allait-il conserver la direction, et nous mener de l’autre côté de l’île ? Tout au long de la journée, il a fait preuve d’une capacité impressionnante à s’orienter, en se guidant en fonction du bruit de la rivière, et en retrouvant certains lieux clés.


Plus de photos dans l'album Thaïlande - Ko Chang

Entre les passages en rivière avec quelquefois un courant assez rapide ; les passages sur les pierres lisses et humides ; les passages où nous sommes agrippés aux arbres et lianes, surplombant la rivière ; et les sangsues, nous avons eu une journée riche en émotions diverses. Et cette expérience restera en nous pendant longtemps… Après 10 h de marche, nous arrivons à la deuxième entrée du Parc National, de l’autre côté de l’île. Parti du niveau de la mer le matin, nous sommes montés à 500m d’altitude, près du sommet du Klong Mayon (591m), avant de redescendre sur l’autre versant.

A l’arrivée, nous prenons un 4 h bien mérité : cuisses de poulet grillées, riz gluant, noodles, bières. Une orgie… Un ami de Kukai arrive bientôt pour nous prendre en voiture et nous ramener à notre bungalow. Nous disons au-revoir à Kukai en le remerciant bien pour cette incroyable journée.

Le soir, nous essayons un massage au camphre ; nous l’avons bien mérité après cette journée…

« Previous Next »

Laissez un commentaire