nicolas leroy

Jour 11 – Angkor, premier jour

September 09, 2006

Le chauffeur de taxi, rencontré la veille, arrive à l’hôtel à 9h avec le guide dont il nous avait parlé. Ce dernier parle relativement bien français, et a été l’élève d’un professeur français spécialiste d’Angkor. Pour la journée, il nous propose la visite d’Angkor Thom le matin, puis Angkor Wat l’après-midi, c’est-à-dire les deux ensembles les plus prestigieux d’Angkor. Malheureusement pour nous, le temps est très gris, et la pluie est imminente.

Le site d’Angkor est à environ 8 km de Siem Reap ; à 40 km/h, nous avons le temps de profiter du voyage. Tout au long de la route, nous voyons des hôtels somptueux et gigantesques pour accueillir les riches touristes en masse. Le contraste est saisissant entre, d’un côté de la rue, les pelouses richement entretenues de ces hôtels, et, de l’autre, les maisons construites de bric et de broc où vivent, très pauvrement, des paysans…

Nous arrivons à l’entrée du site d’Angkor. Nous prenons un passeport 3 jours, pour 40 USD. Reprenant la voiture, nous longeons le bassin qui entoure Angkor Wat pour nous rendre à Angkor Thom, l’ancienne ville qui contient l’un des plus beaux temples du site : le Bayon. Le circuit en voiture nous laisse apprécier les distances impressionnantes entre les édifices, leurs tailles relatives…

Nous commençons la visite par la porte d’entrée de Angkor Thom. Le guide nous habitue avec les symboles que nous retrouverons dans les différents temples. Les naga-balustrades, en forme de serpent ; les buddhas à 4 têtes, orientées vers les points cardinaux ; les éléphants à 3 têtes …

La visite du Bayon est un moment d’émerveillement. Le temple est imposant, d’une architecture remarquable, et d’un sens du détail impressionnant. Vu de loin, on a l’impression d’un monument en ruine, mais en pénétrant dans les enceintes successives, nous nous attardons sur les bas-reliefs sculptés dans la pierre, nous nous rendons compte de la facilité avec laquelle on se perd dans les dédales de galleries, tantôt couvertes, tantôt effondrées…

Notre guide nous fait bientôt remarquer la présence de sculptures avec une symbolique très importante pour les khmers, les fondateurs d’Angkor : les lingas. Un linga représente la fertilité par la représentation – explicite après la présentation par notre guide – des attributs sexuels de l’homme et de la femme. Nous aurons l’occasion de voir, et de comprendre la portée du linga, à travers l’insistance de notre guide pour la “colonne cylindrique” et le “trou carré” (sic).

Pour le déjeuner, nous retournons à Siem Reap pour manger dans un restaurant que notre guide nous conseille. Lui et le chauffeur ne mangerons cependant pas avec nous. L’après-midi, nous visitons Angkor Wat, le monument le plus connu d’Angkor.

La visite d’Angkor Wat nous occupe tout l’après-midi, en raison de la taille de l’édifice et de sa richesse intérieure. Autant le Bayon a subi l’usure des siècles, autant Angkor wat, grâce à des restaurations réussies, apparaît très bien conservé.


Plus de photos dans l'album Cambodia - Angkor (1/4)


Plus de photos dans l'album Cambodia - Angkor (2/4)

Après la visite, nous retournons à Siem Reap, et, content de notre guide, lui donnons rendez-vous – ainsi qu’au chauffeur – le lendemain pour visiter les autres temples.

Pour finir la journée, nous allons nous promener au vieux marché, qui mélangent les boutiques pour touristes sur la périphérie, et les boutiques pour locaux (nourriture…) vers l’intérieur. Les objets souvenirs sont assez décevants : ils restent assez grossiers, et sans originalité – les mêmes objets dans toutes les échoppes. Nous apprendrons plus tard que ces souvenirs sont fabriqués dans des manufactures au Vietnam ; les tissus, quant à eux, sont importés de Thaïlande. Nous ne rapporterons pas de souvenir d’Angkor, même pas une tête de Javaryaman VII, un des principaux rois d’Angkor, et l’objet le plus commun.

« Previous Next »

Laissez un commentaire