nicolas leroy

Jour 04 – Rotorua

March 06, 2010

Le matin, nous roulons 30 minutes au sud de Rotorua pour visiter le parc géo-thermal Wai-O-Tapu, un parc privé réellement impressionant: sur une superficie relativement réduite se trouvent de nombreuses sources d’eau chaude aux couleurs variées, des geysers, et des marmites de boue. Une réminiscence de ma visite rapide à Yellowstone en 2004.

La plupart de ces sources d’eau chaude ont été baptisées avec des noms évocateurs – Devil’s home (le repaire du Diable), Rainbow crater (le cratère de l’arc-en-ciel), Artist’s palette (la palette de l’artiste). Sans doute, la plus connue de ces sources d’eau chaude s’appelle Champagne Pool (la piscine de champagne), en raison des émanations de dioxyde de carbone qui forme des bulles à la surface. Ce lieu, par ses dimensions, ses dépôts orangés qui contrastent avec le gris-blanc du sol aux alentours, est absolument fascinant!

Vers 10h du matin, il est l’heure de rebrousser chemin, reprendre la voiture pour parcourir quelques kilomètres et assister à l’éruption du Lady Knox Geyser. Malgré la régularité naturelle de certains geysers, le Lady Knox doit ses éruptions quotidiennes à un bout de savon introduit dans sa cheminée. Une explication historique à cette façon peu naturelle: le geyser a été découvert au début du XXième siècle par des prisonniers travaillant dans la forêt qui désiraient laver leurs vêtements dans une mare d’eau chaude et ont ajouté du savon… Aujourd’hui, le savon est en fait un produit particulier qui évite les dépôts susceptibles de boucher le geyser et respectueux de l’environnement (dixit le guide). L’eau du geyser monte à environ 20 mètres de haut et le phénomène peut durer près d’un heure! Impressionnant!

Nous revenons au parc pour compléter notre visite; et nous passons bien quatre heures supplémentaires pour faire le tour… Il est remarquable de voir que, malgré l’hostilité du lieu, les plantes et animaux arrivent à trouver leurs places – nous voyons des oiseaux marcher ou des buissons pousser à proximité de mare d’eau chaude (et sûrement acide).

Le dernier endroit du parc que nous visitons est un peu à l’écart, et nécessite la voiture pour s’y rendre. Il s’agit d’une énorme mare de boue qui présente des remontés de bulles gazeuses. Là encore, spectacle fascinant et diablement photogénique!

Le soir, nous visitons Te Puia, un village maori qui propose un condensé de Nouvelle-Zélande pour touristes. Si le site présente lui-aussi des sources d’eau chaude, des mares de boue et un geyser, la visite est surtout intéressante pour une vision rapide des arts et culture du peuple Maori: sculpture, tissage, danse (le fameux Haka) et repas… Une soirée plaisante pour terminer notre séjour à Rotorua.

« Previous Next »

Laissez un commentaire