nicolas leroy

Jour 02 – Visite de la péninsule de Coromandel

June 07, 2009

Le bon côté d’un (bon) bed&breakfast, c’est le petit déjeuner! Après une nuit qui a allègrement dépassée les 12 heures (et qui a un peu inquiétée nos hôtes), et un petit déjeuner conséquent, nous voici prêt à affronter notre première vraie journée en Nouvelle-Zélande. Nos hôtes nous aident à faire le programme de la journée, et c’est parti pour le  tour de la péninsule de Coromandel.

Première étape: nous prenons la route 25 qui longe la mer vers le nord de la péninsule. Si le temps est gris en début de matinée, il se dégage rapidement et les paysage vu depuis cette route devient magnifique! Bientôt, la route rentre dans les terres, et nous permet de nous élever dans les collines de la péninsule. Des points de vue nous laissent apprécier un paysage de collines vertes où paissent des moutons, avec vue sur l’océan et toujours ces arbres-fougères qui donnent un caractère exotique à ce lieu.

Après une infructueuse route de terre et randonnée en forêt pour voir des arbres kauri, nous arrivons à Coromandel, une ville aux allures de far west: une rue principale, des maisons en bois… Le temps de picniquer dans un petit parc et nous reprenons la route vers l’est de la péninsule. Celle-ci longe à nouveau la mer, et nous nous arrêtons à Hot Water Beach, où a lieu un phénomène unique au monde.

Hot Water Beach est le nom d’une plage où, à marée basse, un phénomène géothermal fait remonter de l’eau chaude à travers le sable. Le phénomène est très localisé, et si – comme nous – vous n’êtes pas les premiers à arriver, très facile à localiser. Sur une longue plage déserte, les baigneurs sont rassemblés à un même endroit: armés de pelles, ils creusent un trou dans le sable pour conserver l’eau chaude! Attention à ne pas se brûler! Nous arrivons alors que la mer remonte: il faut alors faire attention que les vagues froides du Pacifique ne pénètrent pas dans le trou d’eau chaude, sinon contraste de température saisissant!

Dernière étape de la journée: Cathedral Cove, une caverne naturelle creusée dans les falaises au bord de l’océan Pacifique. Malheureusement, le temps se couvre et la journée est déjà bien avancée: nous n’aurons pas l’opportunité d’atteindre Cathedral Cove (deux bonnes heures sont nécessaires depuis le parking). Néanmoins le chemin qui y descend nous permettra d’apercevoir de bien jolis paysages sur la baie, les îles inhabitées environnantes; et de découvrir une forêt néo-zélandaise où les espèces endémiques et très différentes de par chez nous sont nombreuses.

Il est temps de finir notre boucle et de rentrer à Thames. Nous nous arrêtons à un fish&chips pour emporter des noix de Saint-Jacques à manger sur la terrasse de notre bed&breakfast. Si les frites et la friture sont évidemment grasses, les noix de Saint-Jacques sont grosses, tendres, délicieuses! A un prix dérisoire, quel régal!

« Previous Next »

Laissez un commentaire